Anatolia Story. Manga à découvrir

All the characters (essentially) from Red River (Anatolia Story) :):

Anatolia Story est un manga de Shinohara Chié qui date de 1995. Il a 28 tomes et à mon plus grand malheur, ne se trouve pas en France.

Vous pourrez toutefois le trouver en anglais et français sur internet grâce au travail de gentils traducteurs. (taper le nom du manga + scan)

L’histoire :

Une japonaise se retrouve transportée au cœur du royaume hittite.

Je ne peux pas faire plus court. Soyez rassurés cependant, le fait qu’elle vient du futur n’a que très peu de conséquences. Elle ne s’intéresse pas à l’histoire et reconnaît à peine le nom Ramsès comme celui d’une dynastie égyptienne.

Pourquoi le lire :

Il y en a pour tous les goûts dans ce manga : romance, aventure, un peu de magie et beaucoup d’intrigues politiques. L’héroïne passe de damoiselle en détresse à chef des armées et incarnation d’Ishtar sur terre pour les peuples hittites et bien plus. Son évolution au sein de cet univers à part est donc assez intéressant.

Anatolia story est mon péché mignon. Je peux le lire et le relire malgré les défauts que je connais.

Ici, point de vérité historique, mais l’auteur a eu la bonne idée de faire quelques recherches sur les civilisations qu’elle présente et propose même une explication quant à la raison pour laquelle le buste de Néfertiti n’a qu’un œil. Elle propose ainsi des explications pour beaucoup de mystères qui accablent encore nos études et ce n’est pas désagréable de se laisser porter par un conte tel que celui-ci.

Il faut accepter que tous les grands faits des hittites soient compressés en un seul règne mais l’on retrouve les noms de nombreux princes et rois, comme des objets extraits des fouilles archéologiques ( un cerf en bronze et argent travaillé à la cire perdue par exemple.)

Si le dessin n’est pas très moderne je trouve que l’histoire le compense.

Venez découvrir qui était Ramsès Ier, le général égyptien aux yeux vairons. Assistez au combat absurde et génial de Ramsès et le roi des hittites nus dans l’Oronte.

Venez découvrir une autre facette de vos études. C’est avec ce manga que je me suis intéressée aux hittites et si maintenant je vois les erreurs flagrantes (magnifique minaret hélicoïdal qui se balade au IIe millénaire avant J.-C.), je garde un regard indulgent envers ce manga qui me détend.

Si vous aimez les fictions historiques, la même auteur a écrit un manga sur Hurem, la concubine de Soliman le magnifique qui a fini épouse de ce dernier. Il n’est pas terminé et s’appelle Yume no shizuku, ougon no torikago.

Anaïs

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s