Ophélie Mesturoux nous parle de son Destin des Âmes

Ophélie Mesturoux, est l’auteur du Destin des Âmes, un roman paru il y a tout juste quelques mois aux éditions Anyway, ce qui lui permet d’accéder au statut convoité d’auteur publié. Grande lectrice depuis des années, élevée à la littérature fantastique, elle a accepté de nous parler d’elle et de son roman, à l’histoire relativement courte mais malgré tout prenante.

Question: Bonjour Ophélie! Pourriez-vous vous présenter, vous, en quelques mots puis introduire votre premier roman publié (et écrit ?) Le Destin des Âmes ?

 Réponse: J’ai 27 ans et je suis correctrice indépendante. Je suis passionnée par la littérature, l’Histoire et l’univers des comédies musicales. « Le destin des âmes » est en effet le premier roman que j’ai écrit et j’ai eu la chance de pouvoir le faire publier dans la foulée. C’est un roman fantastique qui raconte l’histoire de Morgane, une jeune fille dotée d’un pouvoir particulier. Ce pouvoir signifie que son âme se réincarne au fil des siècles pour retrouver son Âme-Sœur, son double, dont elle a été séparée plusieurs centaines d’années auparavant. Morgane rentre à l’institut Landsburg, un lycée destiné à former les Âmes comme elle. Mais, alors qu’elle compte simplement étudier et apprendre à faire fonctionner son pouvoir correctement, elle va se retrouver au milieu d’une vague d’enlèvements au sein de l’Institut. Et pour en savoir plus, il faudra lire le livre !

 Q: Comment vous est venue l’envie d’écrire, et quels sont vos écrivains « références »; ont-ils eu de l’importance dans votre roman ?

 R: D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours écrit, que ce soit des poèmes ou des textes un peu en vrac. Cependant, comme tout écrivain j’imagine, j’ai mes modèles. Tout d’abord, Pierre Bottero grâce à qui j’ai vraiment pris conscience du pouvoir et de la force de l’écriture. J’ai également beaucoup d’admiration pour Victor Hugo et J.K Rowling. Des univers et des styles très différents mais qui m’ont construite en tant que lectrice et, par conséquent, en tant qu’auteur. J’aime énormément glisser des petites références aux univers que j’aime dans mes romans, notamment au niveau des noms des personnages.

 Q:  Quel type d’étude avez-vous fait ?

 R: J’ai suivi un cursus majoritairement basé sur les métiers du livre avec, entre autres, un Master Edition et une Licence Professionnelle Métiers des Bibliothèques et de la Documentation.

 Q: L’idée du destin des Ames vous est venue comment ? Et l’écriture du Destin des Ames, a-t-elle été simple ?

R: Elle m’est venu un soir, en janvier 2015.C’est, en quelque sorte, un des personnages qui m’a soufflée l’idée centrale, le point pivot du roman. Tout le reste s’est enchaîné, l’histoire est venue d’elle-même. Du coup, l’écriture a été très facile car, pendant les six mois qu’elle a duré, je savais où j’allais avec mon intrigue et mes personnages.

 Q: Malgré cette facilité, est-ce qu’il y a quelque chose que vous avez trouvé difficile en écrivant ?

 R: Je sais que mon point faible se situe au niveau des descriptions, qui ne sont pas assez nombreuses. Mais je vais y travailler pour les prochains romans. Ensuite, le plus difficile, c’est la correction. C’est extrêmement long et relire encore et encore les mêmes chapitres peut parfois devenir lassant. On finit par presque détester ce que l’on a écrit par moment.

 Q: Pourquoi se diriger vers la jeunesse ?

R: Ce n’est absolument pas délibéré. Quand je commence à écrire un roman, je n’ai pas de public cible en tête. J’écris l’histoire que j’ai en tête, ce qui me plait. Pour le reste, je considère que ce sont aux éditeurs de choisir quel est le public à qui le roman peut le plus plaire. Cependant, je lis beaucoup de Young Adult donc inconsciemment, ça doit jouer sur ce que j’écris. Je regrette cependant qu’il y ait encore souvent une connotation négative sur la littérature pour adolescents et jeunes adultes. Pour beaucoup, un auteur qui écrit pour ce public le fait car il n’est pas capable d’écrire autre chose… Ce genre de préjugé est extrêmement dommage et j’aimerais faire partie de ceux qui peuvent prouver l’inverse.

 Q: Quel effet cela vous a-t-il fait de vous retrouver en dédicace ? Et même, de savoir que vous alliez être publiée ?

 R: Être publiée était vraiment un rêve pour moi et j’ai eu beaucoup de mal à réaliser que ça arrivait. Encore aujourd’hui, ça me parait complètement fou ! Pour les dédicaces, c’est le bonheur absolu. J’ai notamment eu la chance de faire un très grand salon début Novembre et j’étais vraiment heureuse. Je me sentais comme un poisson dans l’eau !

 Q: Des conseils aux futurs écrivains ?

 R: Écrivez ce qui vous plait avant tout. Pas ce qui, d’après vous, plaira aux autres. Si vous aimez votre histoire et que vous l’écrivez avec passion, alors d’autres l’aimeront forcément.

 Q: On dit le monde de l’édition complètement surchargé devant la masse de livres potentiels qui arrivent sur les bureaux des éditeurs, comment avez-vous réussi à vous démarquer ? Est-ce que ça a été long ?

R: Pour moi, ça a été très rapide. Moins de deux mois après avoir envoyé mon manuscrit, j’avais une réponse positive de la part d’Anyway Editions. C’est vrai que c’est un milieu surchargé… Le plus difficile est de se faire remarquer une fois le livre sorti. Pour ça, les jeunes auteurs comptent beaucoup sur le bouche à oreille sur internet, ainsi que sur les bloggueurs et booktubeurs.

Q: Avez-vous d’autres projets en préparation ?

R: Je viens actuellement de finir un deuxième roman, que je soumettrai à des maisons d’édition début 2017. Et je fourmille d’idées pour d’autres romans. Mon imagination ne semble pas vouloir se tarir, et c’est tant mieux !

Le Destin des Ames, paru aux Editions Anyway le 20 septembre 2016 :
Le site de la maison d’édition
La page facebook d’Ophélie

ophelie-le-destin-des-ames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s