La Cité de la dentelle de Calais

La Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais (Pas-de-Calais) est entrée dans sa phase d’hibernation le 1er janvier, pour en sortir le 16 janvier. En attendant sa réouverture prochaine, laissons-nous transporter au milieu de cette grande industrie qui révolutionna la mode de plusieurs siècles.

Le lieu

img_5419
Vestige de l’ancienne vie ancré au sein du mur

Posté au centre ville près d’un canal, le site est une ancienne manufacture de dentelle désaffectée. Des traces sont d’ailleurs encore visibles au détour de salles. Au XIXe siècle, ce genre d’industrie peuplait la ville et aujourd’hui se fait moindre suite à la délocalisation. Cette manufacture datait des années 1870 et contenait plusieurs ateliers. Les trois bâtiments qui la constituent étaient coupés par des cloisons qui délimitaient les locations des fabricants. Ainsi, plusieurs maisons de dentelliers cohabitaient au sein d’un même espace.

La dentelle de Calais est une dentelle uniquement mécanique. Elle est inventée au cours du XIXe siècle et ce qui la caractérise est l’emploi de certaines machines dont les Leavers. Aujourd’hui, il existe toujours de la dentelle de Calais qui est fabriquée comme à ce siècle mais ce n’est pas forcement à Calais même. Un autre centre de production est Caudry qui se situe dans le Nord-Pas-de-Calais, actuel Hauts-de-France.

La mécanisation de la dentelle a permis la démocratisation de celle-ci. Avant, il s’agissait d’un produit de luxe car sa fabrication manuelle prenait du temps. Avec son industrialisation et l’invention du système Jacquard, il était alors possible de faire deux mètres de dentelle plus ou moins larges en l’espace d’une heure. Ainsi, son acquisition était possible à un plus grand nombre de personnes et ce en enrichissant une ville. Calais était essentiellement une ville de la dentelle, son industrie créait de nombreux emplois. Le commerce était de plus facilité par le lieu : un espace portuaire aux portes de l’Angleterre, de la Belgique et de la France.

Le parcours

img_5405La visite des collections permanentes est sectionnée en cinq espaces retraçant l’histoire de la dentelle faite à la main puis celle industrielle. Ainsi, le visiteur se voit offrir un panorama large de ce domaine dans une scénographie tout en transparence. 

img_5407Le premier espace retrace l’histoire de la dentelle et notamment son invention au début du XVIe siècle. A cette époque, tout était réalisé à la main et on la trouvait souvent aux manchettes, cravates et cols. Cette salle nous explique les différentes techniques utilisées du XVIe au XIXe siècles puis les diverses créations qui en résultent. De plus, des vidéos nous montrent comment est réalisée la dentelle au fuseau, nous familiarisant avec cette technique complexe.

Le second espace est plus manuel. Des gros fuseaux sont mis à disposition pour nous entraîner et en face, sous vitrine, sont placés différents métiers de cette technique. Ils proviennent de plusieurs régions mais gardent la même technique. img_5415Aux murs, des visages d’apprenties dentellières immortalisés pour une carte postale nous surveillent. On se rapproche alors plus de la fabrication que du port, comprenant l’importance de ce corps de métier.

img_5423img_5418S’ensuivent alors deux espaces plus consacrés à la fabrication calaisienne. On découvre alors les machines utilisées, les décors fabriqués, les principaux outils des commissionnaires… C’est une vie de dentelle qui est explorée, de la création du modèle à la découpe des lais. On apprend à comprendre la fabrication et l’utilisation du système Jacquard, chose qui peut sembler très technique et complexe au premier abord. Les machines présentées ont toutes été utilisées dans les ateliers durant de nombreuses années et ont été acquises au fil des décennies par le musée. 

img_5437La quatrième section montre quelques exemples de modes des XXe et XXIe siècles. Des périodiques de mode sont exposés chronologiquement face à des « bulles ». Celles-ci sont une micro présentation d’un thème avec quelques expôts mais, pour les observer, il faut légèrement s’avancer, donnant l’impression d’entrer dans le décor. La galerie se complète par des tenues usant de cette dentelle de Calais. On retrouve un mélange d’années img_5439folles, post Seconde Guerre Mondiale, création réalisées dans une cadre d’une exposition présentée antérieurement à la Cité… Ce melting-pot présente les diverses possibilités et créations à travers les décennies.

La dernière partie des présentations permanentes est plutôt semi-permanente. Il s’agit d’un espace réservé à la création contemporaine où sont présentées les nouvelles possibilités, alliant aussi bien art que mode.

Cette Cité est donc un mémorial pour l’histoire dentellière de la ville et de la région mais pas seulement. Par ce lieu, la dentelle est remise au devant de la scène et se dévoile de fond en comble pour changer le regard parfois lassé d’un souvenir de napperon vieilli.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s