La La Land (2017), de Damien Chazelle

rs-248320-emma-stone-ryan-goseling-la-la-land-sing-dance-trailer

It’s an another day in the Sun !

Comment passer à côté du dernier film de Damien Chazelle en ce début d’année ? Multi-nominé, le film connaît un formidable succès en France. En effet, au 8 Février, soit deux semaines après sa sortie, le film était troisième du box-office avec 1 315 000 entrées. Mais qu’est ce qui se cache derrière cette ferveur populaire ?

Une Ode au Cinéma Classique Hollywoodien

Le speech de La La Land est assez simple. Deux protagonistes, que rien ne semble relier si ce n’est que ce sont deux rêveurs, viennent à se rencontrer, et de cette rencontre naîtra une histoire d’amour haute en couleur. Ajoutons à cela que cette histoire prend la forme d’une comédie musicale reprenant les codes du cinéma classique Hollywoodien et l’on se retrouve devant un film rythmé, chantant, et magnifique au possible.

On connaissait déjà l’importance que Damien Chazelle accorde au rythme dans ses films (on se souvient notamment de la virtuosité de Whiplash) et cela se vérifie à nouveau dans La La Land. Le rythme du film est parfaitement maîtrisé avec des séquences plus ou moins rapides et qui s’enchaînent tout en douceur.

La La Land est ainsi une ode au cinéma classique Hollywoodien du fait qu’il reprend les nombreux codes de la comédie musicale Hollywoodienne avec des scènes surréalistes mais esthétiquement très réussies, je veux parler notamment de la scène du planétarium que l’on peut voir dans la bande annonce qui est magnifique.

Qui plus est, les protagonistes évoluent dans le monde Hollywoodien : Mia (Emma Stone) travaille en tant que serveuse dans le café d’un studio de cinéma, Sebastien (Ryan Gosling) lui est pianiste pour un restaurant de Los Angeles. On est donc en plein dans ce monde utopique de stars, de paillettes et de gloire.

Aussi, Damien Chazelle brouille notre perception des choses et nous empêche de savoir dans quelle époque nous nous trouvons ce qui donne au film un caractère intemporel qui nous empêche de nous rattacher à notre vie quotidienne et nous fait ainsi rêver.

Un film intemporel et rêveur

Ce ne sont peut-être que de petits détails mais leur importance est cruciale quant à ce qu’ils représentent.

On peut citer par exemple le fait que les protagonistes possèdent des smartphones de dernière génération mais l’esthétique de ce film nous rappelle fortement le Hollywood a l’apogée de son ère : le studio dans lequel travaille Mia, la voiture de Seb, les tenues et par-dessus tout l’ambiance musicale.

Ne pas pouvoir se raccrocher à un point temporel fixe nous permet de prendre du recul et ainsi, nous acceptons plus facilement les scènes un peu extraordinaires qui ont lieu. La volonté de Damien Chazelle de vouloir nous transporter dans le strass et les paillettes n’est pas sans rappeler la volonté première du cinéma Hollywoodien : faire rêver le spectateur et le débarrasser de ses tracas quotidiens.

Ainsi, lorsque l’on sort de la salle, on a l’impression d’avoir voyagé dans le passé, on se sent un peu comme un enfant à Disney, on est ébloui et on en demande encore. L’émotion est bien dosée, l’histoire d’amour entre les deux protagonistes ne tombe jamais dans la niaiserie et est parfaitement bien distillée.

Après avoir vécu un torrent d’émotions, parlons de la musique et des couleurs de ce film.

Une œuvre musicale sans fausse note et colorée à souhait

Le monde entier semble se réjouir des couleurs que propose La La Land et il est vrai que le travail de Damien Chazelle, de son directeur de la photographie Linus Sandgren et son équipe ainsi que de sa costumière Mary Zophres, est vraiment époustouflant. La brillance et la chaleur des couleurs sont formidables. Elles se marient toutes parfaitement bien, les costumes sont splendides et on est pris d’admiration pour le travail effectué.

Pour ma part, je suis allé voir La La Land en Eclaircolor, une technologie permettant de meilleurs contrastes et un meilleur rendu des couleurs. Et je vous conseille vraiment d’aller voir ce film avec cette technologie si vous en avez l’occasion. Cependant peu de cinémas le diffusent sous ce format. Il vous faudra aller au Gaumont Marignan pour en profiter. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Cela donne presque une toute autre dimension à l’œuvre de Damien Chazelle.

Pour finir cette critique, comment ne pas parler de la musique dans une comédie musicale ?

L’ambiance musicale est parfaitement maîtrisée. L’ambiance jazzy tout du long nous plonge véritablement dans le Hollywood des années 1960 et on se redécouvre une passion pour le jazz. Peut-être pas aussi vive que celle de Sebastien mais pour ma part, après avoir visionné le film, je n’ai juré que par le jazz pendant au moins une semaine.

Certaines musiques sont entraînantes, on a presque envie de chanter et de danser dans la salle, et d’autres nous font vibrer d’émotions par leur douceur et leur beauté. On en viendrait presque à laisser une petite larme s’échapper. De mon avis, le travail musical est au moins aussi bien réalisé que le travail de l’image ce qui rend une œuvre cinématographique complète.

Seul bémol que j’émettrai sur la musique, c’est peut-être le manque de diversité. En effet, on retrouve très souvent le thème principal et peut-être qu’un peu moins d’occurrence aurait pu apporter quelque chose d’autre, mais ce n’est que mon avis personnel…

Verdict en sortie de salle

★★★★★
C’est selon moi le chef d’œuvre de ce début d’année. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas été aussi comblé devant un film et j’ai beau chercher, je n’y trouve que très peu de défauts. En clair, La La Land est LE film qu’il vous faut aller voir en ce début d’année !

Valérian Gilbert


Plus d’informations : 169386-jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

La La Land, avec Ryan Gosling et Emma Stone, par Damien Chazelles. En salle depuis le 25 Janvier 2017 (2h08min).

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici !

Un commentaire sur “La La Land (2017), de Damien Chazelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s