La propagande Médicis

Marie de Médicisépouse de Henri IV, obtient la régence en 1610 à la mort de celui-ci car son fils, le futur Louis XIII est encore trop jeune pour régner.

Entre 1622 et 1625, Rubens s’attelle à une commande de Marie de Médicis pour illustrer les moments marquants de la vie de la reine. Il produit 24 tableaux maintenant visibles dans la galerie Médicis au musée du Louvre à Paris, qui décoraient auparavant le Palais du Luxembourg, alors château de la Reine.

C’est un véritable programme de propagande qui s’organise sur les peintures. Le peintre enjolive grandement les événements de la vie de la Reine sur sa demande. Je vais tenter de vous le montrer à travers deux tableaux.

Henri IV reçoit le portrait de la reine et se laisse désarmer par l’amour

Ce qui est montré

Cette scène préfigure le mariage d’Henri IV et de Marie de Médicis. Jupiter et Junon, couple divin, servent de parallèle au roi et à la future reine. L’Hymen apporte un portrait de la reine cerné d’un cadre noir au roi, comme les ambassadeurs avaient coutume de le faire à l’époque. L’allégorie de la France derrière le roi approuve ce choix de partenaire. De petits amours récupèrent les armes du roi qui se laisse ainsi « désarmer » par l’Amour.

Dans la vraie histoire

Lorsqu’Henri IV arrive au pouvoir, il est encore marié à Marguerite de France, autrement connue sous le nom de « Reine Margot ». Les deux époux vivent séparés car mariés par arrangement et souhaitent tous les deux annuler le mariage. Henri IV voudrait épouser sa maîtresse Gabrielle d’Estrée qui lui a déjà donné deux enfants illégitimes : Catherine-Henriette et Alexandre. Cependant, Marguerite refuse de céder le titre de reine à une femme qui n’appartient pas à une famille princière catholique.

En 1599, Gabrielle d’Estrée meurt, ce qui règle le problème. Le roi va pouvoir entamer une demande d’annulation de mariage avec Marguerite, argumentant que la princesse aurait été forcée de se marier. De plus, il se considère plutôt comme son frère spirituel plutôt que son époux, étant donné qu’il est le filleul d’Henri II, le père de Marguerite… (vous suivez ?)

Une fois leur séparation officialisée, Marie de Médicis est choisie comme future reine de France. Bien que n’appartenant pas à une famille princière, elle apporte une dot d’un million et huit cents mille livres qui vont pouvoir permettre au roi de rembourser ses dettes auprès de sa nouvelle belle famille, les Médicis de Florence, banquiers d’une grande partie de l’Europe.

Les filles Médicis sont aussi réputées très fécondes (c’était une autre époque…). Catherine de Médicis, la mère de Marguerite de France et Marie donneront chacune six enfants à la couronne de France.

Marie de Médicis épouse donc le roi par procuration en Octobre 1600, à Florence, un ambassadeur prenant la place du roi. Les époux ne se rencontreront qu’en Décembre de la même année. Neuf mois plus tard naîtra le futur Louis XIII.

A la même période, Henri IV prend Henriette d’Entragues comme nouvelle maîtresse, loin d’être réellement désarmé par l’amour de son épouse.

Le Triomphe de la vérité ou la Parfaite et Sincère Union de la reine mère et de son fils.

medicis

Ce qui est montré

Le Temps élève la Vérité nue pour révéler à tous l’entente de la mère et du fils, placés à égalité dans le monde céleste.

Dans la vraie histoire

Il serait trop long de faire un inventaire de tous les désaccords qui ont opposé Louis XIII et sa mère. Je vais donc vous faire un court résumé des moments marquants leur relation quelque peu complexe.

Durant la Régence, la reine prend pour conseiller proche Concino Concini dont l’influence ne cesse d’augmenter, ce qui provoque de nombreuses révoltes chez des nobles mécontents. Lorsque Louis XIII accède au pouvoir en 1614, la reine le pousse à faire un coup de majesté contre le chef des opposants Henri II de Condé en 1616.

Mais Louis XIII n’appréciant pas particulièrement le personnage et surtout jaloux de son influence, décida de mener son propre coup de force. Puisqu’il ne pouvait pas arrêter le conseiller qui disposait d’une grande armée personnelle, il ordonna au Baron de Vitry d’assassiner Concino Concini. Celui-ci régla la question au pistolet dans la cour du Louvre en Avril 1617. Dès lors, la reine fut assignée en résidence surveillée afin de ne plus troubler les affaires politiques du roi.

 

Néanmoins, elle s’échappa en 1619 et s’enfuit à Angoulême. L’histoire raconte qu’elle se serait enfuie comme une voleuse, passant par la fenêtre à l’aide d’une corde. De là-bas, elle fédéra les nobles qui s’opposaient encore au roi. En 1620 commença alors la deuxième guerre de la mère et du fils qui se termine lors de la Bataille du Pont de Cé où les troupes de la reine sont écrasées.

La grande réconciliation se fit lors de la signature du Traité d’Angers, en Août 1620. Marie revient au Conseil et une sorte d’harmonie semble s’installer. Cependant, Marie de Médicis qui avait œuvré pour la carrière de Richelieu s’agace de l’influence que le cardinal a désormais sur le pouvoir.

Dans la nuit du 10 au 11 Novembre 1630 se déroule « la journée des dupes ». Marie de Médicis cherchait à faire perdre son influence à Richelieu et tout semble indiquer qu’elle a réussit. Le roi convoque le cardinal qui hésite alors à fuir.

C’est pourtant lui qui est confirmé dans sa fonction, la reine est de nouveau mise en résidence surveillée qu’elle fuit encore pour s’enfuir cette fois aux Pays Bas. Elle meurt à Cologne en 1642 sans revoir son fils.

Loin de l’entente sacrée…


Note : L’histoire de Marie de Médicis est profondément liée aux événements du royaume de France. Richelieu, le roi et les nobles sont différents acteurs qui rendent ces événements très complexes.Je ne vous ai présenté ici qu’un bref aperçu de cette période et du décalage qui est visible entre les tableaux et l’histoire. Il ne s’agissait pas de détailler chaque événement cité que je vous laisserais le soin d’étudier si votre curiosité a été éveillée.

Marine et Anais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s