Psyché, princesse de contes à l’antique

psyche-et-amour
Antonio Canova, Psyché ranimée par le baiser de l’Amour, commandée en 1787 © Musée du Louvre / Raphaël Chipault

Vous connaissez sûrement le mythe de Psyché à travers la très belle œuvre de Canova ou les nombreuses représentations des amours entre Psyché et Cupidon mais permettez-moi de vous faire redécouvrir cette légende racontée dans L’âne d’or d’Apulée. Cette histoire encore assez peu connue en dehors des cercles d’initiés reprend pourtant des thèmes que nous retrouvons dans les contes de Perrault et Grimm.

Blanche neige : Quand la beauté attire le courroux

Psyché est fille de roi et a deux sœurs, toutes trois belles mais Psyché rayonne d’une beauté extraordinaire. Rapidement, les gens croient voir en elle une incarnation de la déesse Vénus venue vivre parmi eux. La rumeur se répand de villes en villes, à travers les îles et bientôt c’est Psyché qui reçoit les honneurs dus normalement à la déesse.

Psyché est embarrassée de toutes ces attentions : on admire sa beauté mais aucun homme n’ose se proposer comme époux alors que ses sœurs font de grands mariages. Son père consulte alors un oracle qui la promet à un mariage sur ces conditions : « qu’en ses plus beaux atours la vierge abandonnée, attende sur un roc un funèbre hyménée. Son époux d’un mortel n’a pas reçu le jour : Il a la cruauté, les ailes du vautour. Il déchire les cœurs, et tout ce qui respire. Subit en gémissant son tyrannique empire. Les dieux, dans leur Olympe, ont tous porté ses fers. Et le Styx contre lui défend mal les enfers. »

Vénus, de son côté, enrage de voir cette humaine adorée à ses dépends. Elle envoie donc son fils Cupidon pour qu’il la fasse tomber amoureuse du pire humain qu’il soit. Malheureusement pour la déesse, Cupidon tombe sous le charme de la jeune fille et décide de l’épargner. Il ment à sa mère et demande à Zéphyr, la divinité du vent de transporter la jeune femme, abandonnée sur le rocher, vers un palais magnifique de mille splendeurs. Là-bas, elle est nourrie, choyée sans un serviteur en vue.

Barbe bleue : Car la curiosité est source de malheur

Mariée à Cupidon sans en connaître l’identité, Psyché vit dans un merveilleux palais mais elle a une consigne stricte : ne jamais chercher à connaître l’identité de son époux. Il n’apparaît que la nuit et disparaît avant le jour. Mais chez les humains, la famille de Psyché est en deuil, ses sœurs vont au rocher où elle a été abandonnée et pleurent sa perte. Psyché réussit à convaincre son époux de les laisser venir pour les rassurer. Il se refuse à la chose, professant leur malheur si les sœurs viennent la voir mais finit par céder. Zéphyr transporte alors les sœurs qui sont émerveillées par la richesse nouvelle de Psyché mais la jalousent rapidement et se promettent de faire choir leur jeune sœur de son palais divin.

Le temps passe et Pyschée tombe enceinte, son mari lui promet que si elle lui respecte son secret et ne cherche pas à le voir, leur enfant sera divin, sinon il sera un simple humain. Cupidon la prévient que ses sœurs manigancent contre elle mais elle demande à les recevoir encore une fois. Une fois arrivées elles la cajolent, et se disent inquiètes pour leur jeune sœur, que si son mari refuse de se montrer c’est qu’il n’est pas humain mais un monstre serpent et que son enfant n’est rien d’autre que la progéniture de cette créature affreuse. Les sœurs quittent le palais satisfaites, Psyché se résout à découvrir l’identité de son époux et prépare un poignard pour frapper le monstre. La nuit, elle se saisit d’une lampe à huile qu’elle élève au-dessus de son mystérieux époux et découvre qu’il s’agit d’un dieu.

Raiponce : La séparation et la douleur

Psyché ne peut s’empêcher d’admirer le jeune dieu, elle le trouve splendide, le couvre de baisers en prenant garde à ne pas le réveiller mais sa main tremble d’émotion et une goûte d’huile tombe de la lampe sur la peau de l’époux. Cupidon se réveille en sursaut et devant la trahison de Psyché, s’enfuit dans le ciel. Psyché s’accroche à lui mais finit par choir sur terre. Abandonnée, elle décide d’aller voir chacune de ses sœurs. Elle leur révèle séparément que son époux était le beau dieu Cupidon mais qu’il l’a bannit de rage et veut désormais épouser une des sœurs. Chacune d’elle va au rocher et, persuadées que Zéphyr va les emporter, se jettent dans le vide vers leur mort.

Chez les dieux, Cupidon est alité à cause de sa brûlure. Vénus découvre son mariage avec celle qu’elle considère comme sa rivale et, furieuse, décide de se venger de Psyché et de Cupidon. La déesse part à la recherche de Psyché qu’elle considère son esclave.

De son côté la jeune fille demande refuge au temple de Cérès puis de Junon mais à chaque fois se voit refuser l’asile. Découvrant que Vénus la recherche et désespérée, elle se rend auprès de la déesse qui la fait torturer par ses suivantes alors qu’elle est visiblement enceinte.

Cendrillon : Les épreuves et les aides miraculeuses

Pour punir Psyché, Vénus lui donne plusieurs tâches dangereuses et impossibles pour une humaine. Elle doit d’abord trier des grains de différentes céréales, c’est une fourmi émue par Psyché qui l’aide.

Cupidon lui, est enfermé et ignore le sort de son épouse.

Psyché doit ensuite récupérer un bout de la toison d’or que possèdent des brebis aux cornes acérées. Psyché songe à se tuer mais un roseau l’en dissuade et lui révèle comment réussir l’exploit. Vénus n’est pas satisfaite des réussites de sa belle-fille et lui ordonne d’aller chercher l’eau du Styx. C’est alors l’aigle de Jupiter qui l’aide par affection pour Cupidon.

Vénus l’envoie ensuite chez la reine des Enfers Proserpine pour lui emprunter « un peu de beauté » dans une boîte. Une tour indique à Psyché comment passer tous les obstacles, elle récupère la boîte mais, curieuse de découvrir cette beauté divine, elle ouvre la boîte et tombe dans un sommeil de mort.

La belle au bois dormant : Du sommeil au bonheur 

La blessure de Cupidon a cicatrisée et il part à la recherche de Psyché, la trouve et la réveille. Psyché peut finir sa tâche pendant que le dieu va voir Jupiter pour quémander son aide. Ce dernier accepte, assemble les dieux et annonce le mariage de Psyché et Cupidon. Psyché est invitée auprès des dieux, elle peut boire l’ambroisie et ainsi devenir immortelle, pour toujours unie à Cupidon. Leur enfant est une fille appelée Volupté.

Note : Je vous conseille de lire la légende par Apulée, elle est simple à lire et assez jolie. Peut-être trouverez-vous d’autres contes au sein de cette légende.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s