L’aigle à deux têtes au théâtre Ranelagh

Cette pièce de Jean Cocteau est présentée au théâtre Ranelagh à Paris jusqu’à fin mars. Je vous la conseille vivement.

La pièce est un « drame politico-romantique » selon la description officielle. Elle adapte très librement la mort du roi Louis de Bavière, déclaré fou et mort mystérieusement. C’est l’histoire ici d’une reine dont l’époux est mort le jour de leurs noces. Devenue folle de chagrin elle fuit la cour et ses obligations et va de château en château. On la rencontre dix ans après le drame, jour où un jeune anarchiste s’introduit chez elle dans l’intention de la tuer.

La pièce est tenue par cinq personnages : la reine, le jeune anarchiste, le comte chef de la police et deux serviteurs. Chacun a un passé, une histoire et des intentions claires, ils sont incarnés avec finesse par les acteurs.

Le décor est minimaliste mais très bien manié pour mettre en avant l’ambiance inquiétante d’un château isolé et vide. La mise en scène prend place dans toute la salle, use de l’architecture du théâtre. Je fus surprise par le parti pris de nous faire entendre les chuchotements de la reine via des enceintes qui rend l’ensemble presque inquiétant. En bref, c’est une parfaite immersion qui nous est proposée dans ce drame aux retournements de situation assez surprenants.

Je suis allée voir cette pièce à l’aveugle et en ressort agréablement surprise, l’intrigue est simple mais bien maîtrisée, le texte est très bien écrit, ce qui permet à la pièce de tenir malgré le peu de personnages et d’événements.

Le choix des costumes est élégant et efficace, la scène finale montre selon moi toute la qualité de cette mise en scène où costumes, lumières et décors s’accordent en un ensemble très bien construit.

Je profite de cet article pour parler aussi du théâtre Ranelagh en lui-même. C’est un petit théâtre qui accueille de nombreuses pièces, j’y ai vu une interprétation du Cid et de Cyrano par la compagnie Le grenier de Babouchka mais aussi une adaptation de Faust et bien sûr l’Aigle à deux têtes.

L’avantage premier de ce théâtre est son tarif très abordable, surtout pour les étudiants, pour 10€ vous êtes très bien placés. Un petit bar est à la sortie de la salle et certains acteurs rejoignent les spectateurs pour échanger.

C’est donc un ambiance très agréable mais il offre un répertoire varié et de qualité. Les mises en scènes utilisent souvent des balcons et des portes sur le côté et elles favorisent l’utilisation de musiques et d’effets originaux.

Allez voir l’Aigle à deux têtes et applaudir, je suis attristée d’avoir été dans une salle presque vide. Cette pièce et ce théâtre méritent un public plus important.

laigle-a-deux-tetes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s