ImageSingulières – Le rendez-vous photographique de Sète

Le festival ImageSingulières, qui se tient chaque printemps à Sète pendant quelques semaines, est devenu un rendez vous immanquable des amateurs de photographie. La 9ème édition, qui a lieu du 24 mai au 11 juin, rassemble une nouvelle fois plusieurs expositions dans six lieux éparpillés dans la ville. Une ballade à pied dans les jolies rues (pentues) de Sète permet d’en faire le tour, et une navette nous transporte jusqu’à l’endroit le plus éloigné, les entrepôts Larosa. Je vous propose d’ailleurs un aperçu d’une des deux expositions qui y sont présentées : le grand projet « La France VUE D’ICI ».

f.jpg

Les entrepôts Larosa sont situés au bord d’une longue route, excentrés, mais parfaits pour exposer des centaines de photographies. Les deux hangars ont été aménagés par les équipes du festival : à l’intérieur ce sont dans des conteneurs que sont disposés les images. La scénographie est originale et permet une bonne organisation de l’espace.

La « France VUE D’ICI » (dans l’entrepôt de gauche) est en fait un immense projet mené par ImageSingulières et Mediapart depuis 2014. Il est né du besoin de documenter la France d’aujourd’hui, la vie des hommes et des femmes qui la composent.

Au départ il y avait seulement 4 photographes (Yohanne Lamoulère, Jacob Chetrit, Vladimir Vasilev et Pablo Baquedano) ; puis suite à 4 appels à candidatures – qui ont reçu de nombreuses réponses – 20 photographes se sont ajoutés à la liste. L’exposition rend compte d’une partie du fond documentaire qui a été constitué en trois ans par ces photographes. Il est d’une incroyable richesse et diversité. Les sujets sont nombreux et tentent de dresser un portrait complet de la société française actuelle.
On peut citer quelques reportages :

Nadège Abadie a par exemple suivi des jeunes qui ont fait des choix de carrière qui peuvent paraître « décalés » aujourd’hui. Bérengère, Sébastien et Jean vont respectivement devenir bergère, militaire et prêtre. La photographe est allée à leur rencontre pour tenter de comprendre leur choix.
Le choix à Bérengère, Sébastien et Jean des reportages de Nadège Abadie. Voir les images: http://www.lafrancevuedici.fr/photographe-nadege-abadie.php

Capture du 2017-06-04 17-19-03.png
© Nadege Abadie / La France VUE D’ICI

Bertrand Gaudillère (photographe) et Catherine Monnet (journaliste et réalisatrice) se sont intéressés aux anonymes bénévoles qui aident chaque jour les migrants à Paris, à Calais… Face à si peu de moyens, de misère, dépassant la peur et les préjugés, ces gens se sont mobilisés de diverses manières pour les réfugiés. Ils sont portraiturés en images mais aussi à l’écrit ; le reportage est complété par leur propos expliquant leurs actions, leurs motivations, leur ras-le-bol…
Justes Solidaires de Bertrand Gaudillère et Catherine Monnet. Voir les images : http://www.lafrancevuedici.fr/photographe-gaudillere-monnet.php

Capture du 2017-06-04 17-26-02.png
© Bertrand Gaudillère & Catherine Monnet / La France VUE D’ICI
Capture du 2017-06-04 17-26-37
© Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D’ICI

Frédéric Stucin s’est tourné vers une frange plus riche de la population. Il s’est aventuré au Prix de Diane à Chantilly où se tiennent des courses hippiques et des concours d’élégance. Il fixe en gros plan les traits de personnages plus chics les uns que les autres, en essayant de gommer ces attributs et de ne faire ressortir que leur humanité. Frédéric Stucin a aussi mené un reportage à la Gare Saint Lazare à Paris où il traite de mobilité et de transports. Il isole des portraits dans la foule immense. Suite aux attentats du 13 novembre, il a également photographié les rassemblements et les hommages dans la ville.
Le Prix de Diane / Gare Saint Lazare / Paris, après le 13.11 de Frédéric Stucin. Voir les images : http://www.lafrancevuedici.fr/photographe-fred-stucin.php

On aurait pu parler aussi de Raphaël Helle qui a sufd.jpgivi des ouvriers des usines Peugeot en Champagne, Stéphane Lavo et Catherine le Gall qui se sont intéressés aux emplois issus de la pêche, Florence Levillain qui a saisi les portraits des utilisateurs des bains publics ou encore Géraldine Millo qui est allée à la rencontre d’élèves en filières professionnelles.
Les sujets sont nombreux mais non représentatifs de l’ensemble de la société comme l’avouent les organisateurs du projet. Les « riches » sont peu présents, le numérique et les médias ou le milieu professionnel des start-up et des open space également.

« La France VUE D’ICI » esquisse le portrait d’un pays qui peut sembler pauvre et souvent malheureux. On peut ressortir de l’exposition un peu déprimé. Mais il montre aussi de beaux moments de solidarité, de joie. Les images sont purement documentaires, parfois poétiques, mélancoliques, très douces ou au contraire violentes. Chaque photographe a son regard pour décrire un pays aux multiples facettes, créant ainsi une fresque éclectique de la France d’aujourd’hui.

L’exposition « La France VUE D’ICI » est à découvrir jusqu’au 11 juin à Sète. Si vous n’avez pas l’occasion de vous y rendre ou voulez en apprendre plus, le site internet du projet est très complet : http://www.lafrancevuedici.fr/index.php
Pour découvrir les autres expositions d’ImageSingulières rendez-vous sur place ou sur leur site internet : http://www.imagesingulieres.com/index.php. Comme chaque année, le festival a accueilli en résidence un photographe : cette année c’est l’américaine Anne Rearick qui a livré un reportage sur la ville. A découvrir dans la chapelle du Quartier Haut.
Pour en savoir encore plus et entendre quelques photographes, je vous conseille les émissions Regardez-voir de France inter consacrées au festival : https://www.franceinter.fr/emissions/regardez-voir/regardez-voir-28-mai-2017 & https://www.franceinter.fr/emissions/regardez-voir/regardez-voir-19-mars-2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s