Poldark, le period drama qui a conquis le Royaume-Uni

L’automne est là, les soirées se font plus fraîches, les dimanches deviennent pluvieux. C’est la période idéale pour regarder une série, bien au chaud chez soi ! Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir Poldark, un period drama britannique très populaire Outre-Manche.

La série Poldark, produite par la BBC depuis 2015, est en fait l’adaptation d’une série de livres éponyme écrite par Winston Graham entre 1945 et 2002. Elle avait déjà fait l’objet d’une adaptation télévisée de deux saisons, entre 1975 et 1977, qui avait connu un immense succès auprès du public.

L’histoire de Poldark nous plonge en pleines Cornouailles, région minière souffrant d’une instabilité économique chronique, en cette fin du XVIIIe siècle. Ross Poldark, un jeune fils d’aristocrate désargenté, engagé dans l’armée britannique, revient dans sa région natale après la guerre d’indépendance américaine. Mais le retour est bien difficile pour notre héros : il découvre que son père est mort, son domaine a été laissé en friche en son absence et son amour de jeunesse s’est fiancée à son cousin.

La première saison suit Ross dans ses efforts pour rouvrir la mine familiale, laissée à l’abandon, tout en étant régulièrement confronté à la dure réalité du monde de la finance en cette époque de proto-capitalisme. L’histoire laisse ainsi la part belle au récit d’une véritable lutte des classes en cette fin du XVIIIe siècle. Le tournant de cette fin de siècle, à l’aube de la révolution industrielle, est une période de crise financière Poldark-2provoquée par les guerres successives, menant bien des familles ouvrières à la ruine. Ross Poldark, jeune homme fougueux et idéaliste, ne cessera de s’indigner face à la situation de misère, de famine et de maladies que connaissent les plus basses classes. C’est également une époque de changement des forces au pouvoir. Les aristocrates, comme Ross Poldark, peuvent se retrouver au bord de la ruine, luttant à chaque instant pour s’en sortir et continuer à donner du travail à leurs métayers. A contrario, les classes bourgeoises s’enrichissent, comme le cruel George Warleggan, son ennemi de toujours, un banquier cupide prêt à tous les coups bas pour atteindre les plus hautes sphères. Se pose alors la question de la survie des anciennes familles de la noblesse, qui n’ont souvent plus que leur nom et leur honneur, face à l’ascension fulgurante de la bourgeoisie. La série ne cesse de faire naviguer les spectateurs entre les différentes sphères, allant des bas-fonds de Truro, petite ville de pêcheurs, jusqu’aux somptueux bals donnés par les aristocrates, composant ainsi une fresque très réaliste des différentes classes en cette fin du XVIIIe siècle.

Le personnage de Ross est brillamment interprétée par Aidan Turner, un acteur 1ffc1b8b664a7965e7d0911e426cf0f5--poldark-aidan-turner-watch-poldarkirlandais notamment connu pour son rôle du nain Kili dans la trilogie The Hobbit de Peter Jackson. Il réussit à donner une très grande complexité à ce héros tout en nuances. Ce personnage ténébreux, charismatique, révolté, fier et borné, parfois même à la limite du anti-héros, permet d’éviter un trop grand manichéisme à la narration. Et si la série joue parfois avec les codes du héros romantique à souhait, debout sur la falaise, les yeux tournés vers la mer, ou torse nu dans les champs de blé, force est de constater qu’elle ne se repose pas seulement sur le sex-appeal de son personnage principal. En effet, Poldark peut se targuer d’un casting irréprochable, qui fait vivre avec brio les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires. Saluons ici l’excellente performance de Jack Farthing (George Warleggan), incarnant le méchant que l’on adore détester ; celle de Eleanor Tomlinson, qui joue à la perfection l’évolution de Demelza, une jeune fille de cuisine recueillie par Ross ; ou encore la cynique et attachante Tante Agatha, interprétée par Carolin Blakiston.

Le succès de la série a été retentissant au Royaume-Uni, où elle a réuni plus de 9 millions de téléspectateurs au plus fort de ses audiences. Avec la beauté de ses paysages, la richesse de ses dialogues, et sa succession haletante de situations dramatiques, Poldark a su attirer un public varié : à la fois des fans de la première heure, que ce soit des livres ou de la série de 1975, mais aussi un public plus jeune. Avec son exportation aux Etats-Unis en juin 2015, sur la chaîne PBS, et son arrivée sur Netflix en juillet 2016, la série a réussi à atteindre une audience très large à l’international.

Les saisons 2 et 3, diffusées respectivement en septembre 2016 et juin 2017, ont réussi à confirmer l’attachement du public pour la série, si bien qu’une quatrième saison est actuellement en tournage.

Alors emparez-vous de votre mug de thé, d’un plaid bien chaud, et découvrez cette série lors de vos prochaines longues soirées automnales !

Les trois premières saisons de Poldark sont disponibles sur Netflix et en DVD.

Un commentaire sur “Poldark, le period drama qui a conquis le Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s