Psycho-Pass : dystopie japonisante

GARANTI SANS SPOIL

Psychopass est un manga animé datant de 2014 pour la saison 1. Il est adapté du manga papier de Hikaru Miyoshi : Inspector Akane Tsunemori.

Japon 2112, le Japon s’est refermé sur lui-même pour mettre en place un monde parfait, réglé comme une horloge. Chaque individu est contrôlé dans son état mental et psychique grâce à son psycho-pass. Tout est automatisé grâce au système informatique Sybile. Quand le psycho-pass est trop sombre et le potentiel criminel trop élevé, les gens sont envoyés en cure. Si ça ne suffit pas, ils sont enfermés à vie. Dans un monde aussi bien dirigé, il n’y a guère besoin de police. Pourtant, trois unités subsistent uniquement dédiées aux enquêtes criminelles. Ils tiennent l’oeil de Sybile : une sorte de pistolet qui, en fonction du degré de criminalité de l’individu en face, peut soit paralyser soit tirer.

8058637596_6becf74bae_o

Dans cet univers, nous suivons Akane, une jeune inspectrice de police. Elle arrive pour son premier jour pleine d’espoir et de foi en la justice. Elle découvre alors les exécuteurs : des criminels dormants qui, tels des chiens de meutes, flairent les individus au fort potentiel criminel qui parasitent encore la société. Elle est outrée par le traitement qu’on leur inflige, elle commence un combat pour la justice, pour ses convictions. Mais elle va se heurter à des obstacles hiérarchiques, des contradictions et de nombreux secrets.

Psycho-Pass-Collection-One-Screenshot-01
L’oeil de Sybile

Ce manga est un bijou d’animation japonaise et une grande œuvre de science fiction. Il est rare de voir autant de références sociologiques, philosophiques, littéraires dans un anime. Ces références comme Weber, Philippe K. Dick, Orwell viennent alimenter le propos et établir une atmosphère hors du temps. En parallèle, un propos d’une rare violence est développé avec des scènes très crues de boucheries meurtrières d’individus prisonniers d’une société trop bien réglée. Un questionnement s’établit tout au long de la série. Vaut il mieux l’ordre social plutôt que la liberté individuelle ? Les personnages seront confrontés à des découvertes qui remettent en question l’impersonnalité du pouvoir de Sybile et pourtant, ils constateront que la population n’est plus capable de vivre sans ce procédé qui l’a empêchée de penser, de juger. Elle ne sait plus reconnaître la violence ou y répond de façon totalement démesurée. Cette œuvre nous fait comprendre, dans un décor criant d’actualité, les répercussions de la socialisation et d’une politique ultra-sécuritaire et totalitaire.

Les personnages sont hauts en couleur, avec des femmes très fortes et des hommes torturés. Une superbe découverte : deux saisons sont disponibles sur Netflix et en attendant la troisième, le manga papier est facilement trouvable ! A voir absolument !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s