La Sainte Lucie ou la lumière du 13 décembre

Le 13 décembre est le jour d’une grande célébration en Suède : la Sainte Lucie. Cette fête vous dit peut-être quelque chose car, au sein de Paris mais parfois aussi dans d’autres villes de France, des animations sont proposées pour la vivre et la célébrer. Depuis quelques temps, un regain d’intérêt a été porté par la communauté suédoise de Paris et attire de nombreux curieux dans des ateliers et concerts.

Une fête chrétienne…

IMG_5213
Chœur Adolf Fredrik de Stockholm après le concert donné en 2016 à Notre-Dame de Paris

Lucie est une sainte martyre italienne du IIIe siècle. Cette syracusaine refusa tout mariage pour se consacrer aux plus pauvres après que sa mère soit sauvée grâce à un miracle. Mais un jour, un homme à qui elle avait refusé des avances, la dénonça comme chrétienne aux autorités. Le gouvernement romain essaya de la tuer de plusieurs manières comme en la plaçant dans une maison close ou en la brûlant. C’est par une épée qui la transperce qu’elle décède le 13 décembre 304. Ce n’est qu’au Ve siècle qu’elle est canonisée et prend alors le statut de sainte.

Lucie est donc une sainte chrétienne et catholique. Ce fait peut poser de nombreuses interrogations sur sa célébration et sa popularité dans ce pays protestant.

… Mais aussi suédoise   

C’est au milieu du XIIe siècle que la Sainte Lucie est introduite dans le calendrier suédois. Dans le calendrier Julien qui était alors en fonction, le 13 décembre était le jour du solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année. Des légendes prenaient place comme le fait que les forêts se peuplaient d’êtres mystérieux et les animaux se dotaient de la parole.

La région du Värmland, à l’ouest du pays, peut être considérée comme le noyau de la fête car, c’est à cet endroit que l’on retrouve les plus vieilles traces de la célébration. Cette nuit était appelée Lille julafton, c’est-à-dire « petite nuit de Noël » ou Lusse långnatt, c’est-à-dire « longue nuit de Lucie ». La nourriture avait un rôle important tout au long de la journée avec plusieurs repas composés de plats qui étaient préparés pour Noël. Le premier repas se prenait vers une heure du matin et se nommait lussebiten ou ottebiten. Il se compose de fromage, de pain, de bacon, de bière et de spiritueux. Un proverbe local dit « C’est une mauvaise Sainte Lucie si tu n’as pas été ivre trois fois avant que le jour se lève. »

De plus, un porc était tué pour être consommé dans la journée. La présence de cet aliment, ainsi que de la bière, peut être mis en lien avec une légende locale racontant que Lucie, une figure de lumière, est apparue sur le lac Vänern au moment d’une famine et a distribué ces mets à ceux qui en avaient besoin.

Une tradition en constante mutation

La fête diffère selon l’endroit et l’année où elle est célébrée. En effet, la base est bien sûr commune mais des traditions propres à des localités peuvent s’y mêler tout comme le contexte socio-temporel.

Une des principales traditions se déroule dans un cadre privé : Lucie va réveiller les habitants d’une maison en leur apportant au lit de la brioche. La trace la plus ancienne date de 1784 et a été retrouvée dans une région de l’ouest de la Suède. Vers 1880, ces brioches doivent être au safran selon une recette traditionnelle qui existait avant. Mais il y a aussi un cas semi-public de cette tradition : les plus vieux élèves ou étudiants vont rendre visite à leur professeur chez lui pour le réveiller de cette manière.

IMG_5291
Défilé de la Sainte Lucie à l’Eglise Suédoise de Paris le 13 décembre 2016

Les traditions les plus connues sont le défilé et le concert. Dans le Värmland, au début du XIXe siècle, les premières processions apparaissent. Cependant, il n’y a pas de chansons même si les chants les plus anciens connus sont en latin et datent du XVIIe siècle.

Le défilé se déroule dans une église depuis les années 1970, c’est donc un fait très récent. La sainte est accompagnée de nombreux personnages qui sont notamment des demoiselles d’honneur, des boulangers et des elfes. Ils sont variables et sont des spécificités liées au lieu où la fête est célébrée.

Mais, le costume prend aussi une place importante. Les débuts peuvent être considérés comme une sorte de carnaval de nuit : les enfants se noircissaient le visage et portaient des vêtements de fourrure retournée, c’est-à-dire que l’on voyait les poils. Costumés, ils allaient frapper aux portes et fenêtres des maisons et ce, en toute légalité pour l’occasion. Les adultes, quant à eux, pouvaient aussi se costumer en se travestissant.

En Suède, la forme actuelle de la fête a comme origine un évènement organisé en 1927 par le Stockholms Dagblad qui souhaitait faire un évènement caritatif lors de la période de Noël. Un de ses membres, originaire d’une région où la fête était implantée, la proposa. Environ 50 000 personnes assistent à cette procession publique qui était suivie par des événements orchestrés au sein de restaurants et magasins. L’année suivante, ils voient les choses en plus grand et font élire la Lucie par un jury. En 1931, pour la première fois, la Lucie est élue par le public lors d’un concours de beauté. On retrouve à cette période une démocratisation dans tout le pays et les localités font leurs propres festivités.

IMG_5192
Concert de la Sainte Lucie à Notre-Dame de Paris en 2016

La Lucie

La Lucie, qui est à la base une sainte religieuse, est surtout accompagnée de symboles païens en lien avec cette nuit du solstice d’hiver. Il y a peu d’heures de soleil dans la journée et lorsque la nuit tombe très tôt, la population allume des bougies pour recréer cette lumière.

Lucie porte une robe blanche avec une ceinture rouge. Le rouge est symbole de protection mais marque aussi un certain statut social car cette couleur était cher à produire. Il existait des robes de mariée avec des ceintures rouges entre la fin du XVIe siècle et le milieu du XIXe siècle ; parfois, il était mal vu d’être choisie pour incarner Lucie car des superstitions annonçaient que celle qui porterait cette robe ne porterait jamais celle d’une vraie mariée. Mais ce vêtement subit aussi des mutations locales.

Les cheveux sont toujours détachés et sont symbole de virginité mais, cependant, ils suivent les modes contemporaines. La couronne de myrte qui est portée accentue ce symbole et, de plus, fait partie de l’apanage de la mariée lors de son mariage. La couronne de bougies a sa première attestation en 1820 dans un texte de Ture Gustaf Rudbeck, avant, c’étaient des ailes d’ange qui étaient portées.

La Sainte Lucie à Paris

Le Saine Lucie s’est implantée à Paris par le biais de la communauté suédoise qui y vit. De nombreux événements en lien avec cette fête se déroulent sur une période de quinze jours qui se solde par la dite fête le 13 décembre. Ces événements sont pour tout public ou uniquement pour les enfants. En effet, l’Institut Suédois qui se trouve dans le Marais fait chaque année un atelier de la Sainte Lucie pour les enfants et qui est aussi en lien avec Noël. Des chants sont appris et des gâteaux cuisinés. Un concert est donné à Notre-Dame de Paris en co-organisation avec l’Ambassade de Suède. Mais c’est l’Eglise Suédoise qui se trouve près du Parc Monceau qui est l’épicentre des festivités. Le marché de Noël commence cette période puis, durant quelques jours, ont lieu des défilés d’enfants mais aussi des concerts avec la chorale de l’église qui est composée de jeunes suédois ou franco-suédois habitués du lieu.

IMG_5303
Concert de la Sainte Lucie le 13 décembre 2016 à l’Eglise Suédoise de Paris

Ces événements sont ouverts à tout public et permettent d’approcher au plus près la culture scandinave, si riche et souvent oubliée.

Bibliographie : Lucia Revisited par Lena Kättström Höök publié par les presses du Nordiska Museet de Stockholm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s