Neandertal : l’autre c’est moi

Nous avons eu la chance de découvrir, guidés par l’un des commissaires, Monsieur Pascal DEPAEPE, la nouvelle exposition du Musée de l’Homme : « Néandertal ». Cette grande exposition durera jusqu’au 7 janvier 2018.

crane_neander_1
Le crâne d’Engis

Elle retrace la journée, la vie et l’histoire de l’espèce de cet être fascinant, trop longtemps dénigré. Ce cousin qui aurait vécu entre -350 000 et -30 000 environs. En 1829, en Belgique, à Engis, un crâne est découvert. Il s’agit de restes d’un enfant néandertal mais il n’est pas identifié comme une nouvelle espèce humaine, les attributs néandertaliens n’apparaissant qu’à l’adolescence. Il faudra attendre 1856 et la découverte d’un crâne dans la vallée de Néander près de Düsseldorf en Allemagne, pour que la nouvelle espèce d’hominidés Néandertal soit découverte. Ces deux crânes sont présentés exceptionnellement sur le sol français lors de l’exposition.

buste lombroso
Un buste représentant Néandertal par Montecucco, 1909, pour le musée d’Anthropologie criminelle de Turin

Les scientifiques effectuent immédiatement une comparaison avec notre ancêtre Homo Sapiens Sapiens, mais ils sont alors emprunts des théories anthropologiques évolutionnistes du XIXè siècle, notamment la phrénologie. Cette pseudo-science qui prétend déterminer la personnalité et le potentiel criminel d’un individu selon la forme de son crâne. Ainsi Néandertal dont les particularités physiques sont entre-autre une arcade sourcilière proéminente et un crâne allongé, est classé rapidement parmi les individus arriérés, sauvages, violents : un sous-homme.

L’exposition se donne comme mission de briser cette image. Le visiteur est invité à suivre un parcours permettant de découvrir les facettes cachés de Néandertal. Le dispositif scénographique pourtant simple est plus qu’ingénieux. Les murs bleus présentent les propos scientifiques, les murs blancs exposent les idées reçues sur Néandertal et enfin les murs orange mettent en place des médiations et des petits ateliers pour les familles. Certaines de ces médiations sont adaptées aux mal-voyants. Le propos devient très lisible et nous plongeons avec curiosité et enthousiasme dans l’histoire fascinante de notre cousin.

médiation néandertal
Illustration originale par Emmanuel Roudier

Au travers des 260 objets exposés, de magnifiques dispositifs expographiques et de

Médiation jul
L’arbre généalogique par Jul auteur de BD

partenariats avec des illustrateurs, nous découvrons le quotidien de cet être qui s’est adapté aussi bien à des températures chaudes que très froides. En tant que grands chasseurs ils n’ont cessé de redoubler d’ingéniosité pour survivre. La reconstitution du site de « La Folie » à Poitiers montre comment vivait ces groupes de chasseurs cueilleurs nomades. Dans un environnement sec mais venteux, ils avaient mis en place des systèmes de palissades en peau et en bois pour les protéger du vent. La découverte de nombreux objets sur ce site nous font dire qu’il existait bien une culture chez Néandertal. En effet, il taillait du silex pour son utilité mais aussi pour son esthétique, il ramassait aussi des oursins non par utilité mais par curiosité ! Les découvertes continuent tout au long de l’exposition, ce cousin est doué de parole, il a développé des rites funéraires, il a peint dans les grottes comme Sapiens !

neandertal outils culture
Des outils différents selon les zones et les cultures

Les commissaires d’exposition sont allés encore plus loin : Néandertal n’a pas une culture mais des cultures. Une carte dans l’avant dernière salle, nous présente les différentes tailles de silex selon les zones géographiques. Elles révèlent des différences sur les pierres selon l’usage et les cultures desquelles elles sont issues. Au cours de l’exposition, nous rencontrons donc un homme dotés de multiples talents et de cultures complexes puis nous apprenons qu’il est aussi notre ancêtre. Sapiens et Néandertal ont cohabité au Proche Orient. Grâce à la paléogénétique, nous savons depuis 2010 qu’ils pouvaient procréer et que leur progéniture était fertile. Nous portons donc tous en nous entre 1 et 3 % de parts génétiques néandertaliennes.

Le Musée de L’Homme, sa direction et son équipe scientifique nous proposent une exposition de très grande qualité aussi bien sur le fond que sur la forme. Elle vient répondre à l’exposition précédente « Nous et les autres », un appel à la tolérance même à travers les millénaires, une invitation à la rencontre.


Pour en savoir plus…

Exposition Néandertal L’Expoau Musée de l’Homme, 17 place du Trocadé, 75116 Paris – 28/03/ 2018 – 07/01/ 2019

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10 h à 18 h.
Dernière entrée à 17 h 15.

BILLET COUPLÉ – COLLECTIONS PERMANENTES LA GALERIE DE L’HOMME ET EXPOSITION TEMPORAIRE

Plein tarif : 12 €

Tarif réduit : 9 €

Le Site de l’exposition : http://neandertal.museedelhomme.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s