BD6Né, un festival qui mêle avec brio bande dessinée et cinéma

Le premier week-end de juin, le festival BD6Né a tenu sa 6e édition. Malgré quelques soucis de dernière minute, problèmes d’hébergement, d’informatique, présence d’un auteur non confirmée une semaine avant, l’équipe a gardé le sourire et montré que les liens entre bande dessinée et cinéma étaient nombreux. De quoi donner envie de revenir l’année prochaine !

Des rencontres enrichissantes

Le samedi, dans la salle audiovisuelle les rencontres avec les auteurs se sont déroulées dans une ambiance intime et conviviale, alors que dans l’auditorium l’atmosphère se rapprochait de celle des conférences de plus grands festivals.

34384048_1985296921521608_5927996810642587648_n
La médiathèque Marguerite Duras dans le 20e arrondissement a accueilli une grande partie du festival. Photos par ©Zéphyr

Problème technique pendant la rencontre avec Pochep : DVD rejetés par le lecteur, projecteur qui s’arrête, ordinateur qui se met en veille… Mais l’auteur de Vieille peau ne s’est pas décontenancé pour autant. Ce grand défenseur des droits des homosexuels est revenu sur son parcours, ses influences et ses projets à venir.

34412934_1985296918188275_7327486129945444352_n.jpg
Hugues Micol en dédicace. Photos par ©Zéphyr

Hugues Micol a encore prouvé sa facilité à s’exprimer devant un public, faisant naître des rires dans la salle. Il faut dire que l’intervenante qui encadrait la discussion connaissait son sujet et posait de bonnes questions. Les caprices informatiques réglés, des planches choisies de Scalp et du Chien dans la vallée de Chambara ont pu être projetés.

34118431_1982166658501301_2419767265848197120_o.jpg
François Boucq est venu de Lille pour le festival. ©BD6Né

Pas de chance pour Sylvie Fontaine, sa rencontre tombait en même temps qu’un moment phare de cette édition. A 16h dans l’auditorium, c’était la séance spéciale François Boucq, en sa présence. Grand Prix de la Bande Dessinée d’Angoulême, c’est un incontournable de la bande dessinée très convoité par les festivals consacrés à cet art. C’est une chance d’avoir pu obtenir qu’il vienne. Le documentaire La Journée a été diffusé, en la présence de son réalisateur Avril Tembouret, qui a filmé Boucq réaliser une prouesse artistique : dessiner une planche entière de Bouncer en un jour. Il s’est ensuivi une discussion sur le rapport du dessinateur aux autres et à son corps, qui a eu un vif succès auprès du public attentif.

Un festival tout public

Ce festival a pour ambition de faire se rencontrer des publics différents, alors il y en avait pour tous les âges et tous les goûts.

Au niveau des invités, l’auteur-phare qu’est François Boucq côtoyait des auteurs plus confidentiels, et Sylvie Fontaine n’est pas de la même génération qu’Hugues Micol, par exemple. Leurs profils et styles divers ont apporté de la richesse au programme, plutôt que de miser uniquement sur des auteurs à succès peu différents les uns des autres.

34307265_1985276681523632_6969110000023109632_n
Cécile Hurbault de la Compagnie Jeux de Vilains a interprété un exceptionnel solo de théâtre et marionnettes inspiré de la BD de Benjamin Renner (© éditions Delcourt 2015). © Compagnie Jeux de Vilains

Le dimanche, le festival était divisé en deux : une partie à la médiathèque Marguerite Duras dans le 20e arrondissement de Paris et l’autre à Petit Bain sur les quais de Seine du 13e arrondissement. La partie médiathèque était jeune public, et a proposé aux touts petits comme à ceux qui ont gardé leur âme d’enfant une projection de courts-métrages et un spectacle de marionnettes inspiré de la BD du Grand Méchant Renard. Les réalisateurs de Wakhan, un des dix films sélectionnés, ont pris la parole pour présenter leur film avant le début de la séance. Si le beau temps a fait craindre aux organisateurs que les parents boudent des spectacles à huis clos, le public était au rendez-vous.

34306117_10215875294015895_7317282533190664192_o
Les concerts dessinées sont un genre de spectacle de plus en plus prisé. © BD6Né

A Petit Bain se trouvait un village BD avec l’exposition Le cinéma français c’est de la merde (ou pas), qui présente des affiches de grands films français revisitées par des auteurs de BD et par des artistes contemporains. Le soir, trois concerts ont eu lieu, donnés par les groupes WE INSIST!, An Albatross et F/lore. Le moment central de la soirée a été le concert dessinée orchestré par Céline Wagner et F/lore, un grand moment de poésie.

Un choix cornélien pour les prix

Les membres du Jury, issus des univers de la Bande Dessinée et du Cinéma, Liam Engle, Sylvie Fontaine, Hugues Micol, Pochep, Jessica Rispal et Céline Wagner, ont longuement débattu. Si leur prix a été décerné à 5 ans après la guerre de Samuel Albaric, Martin Wiklund et Ulysse Lefort (voir bande annonce), ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord pour l’attribution de la mention spéciale.

Du côté du public, le prix du meilleur court-métrage a été alloué à La Mort, Père et Fils, de Denis Walgenwitz et Winshluss (voir extrait), alors que le magazine 7BD a attribué son prix à No Offense de Kris Borghs (voir trailer), qui aborde les thématiques du dessin de presse et de la liberté d’expression.

Pour notre part, le choix a été compliqué entre Quand j’ai remplacé Camille de Rémy ClarkeLeïla Courtillon et Nathan Otaño (visionnable ici), et Hors saison, de Nicolas Capitaine, Céline Desoutter, Lucas Durkheim et Léni Marotte (visionnable ici). Le second aura finalement eu notre préférence, pour sa patte graphique presque vidéoludique (on pense à This is the Police et à Firewatch), son univers soigné et sa violence sauvage. Nous vous invitons à vous faire votre propre avis !

34380300_1985296954854938_6975085330323996672_n.jpg
Photos par ©Zéphyr

Voir le site internet du festival

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s