Foucault Le Chatelier : la photographie artistique ferroviaire, la rencontre de deux passions

Foucault a 20 ans, il est passionné de trains depuis l’âge de 4 ans, à partir de 2014 lors de la réforme du matériel il décide de prendre en photo les locomotives avant qu’elles ne partent à la ferraille et à exposer les photos sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

« Les années passèrent et l’idée de créer un compte Facebook spécialisé sur les trains, en 2015 m’a permis de m’ouvrir à l’actualité ferroviaire et renforcer ma culture sur le sujet. Grâce à cela, j’ai pu connaître l’existence et faire parti d’associations ayant pour but de sauvegarder des locomotives de la SNCF en fin de vie et de les remettre en état pour ensuite effectuer des voyages historiques. » Foucault Le Chatelier

Foucault a grandi à Colombes dans l’Ouest parisien, à ce titre usager de la ligne J du Transilien. Il est aujourd’hui étudiant dans une école de commerce parisienne où il étudie la gestion d’entreprise. Son grand frère plus vieux de 6 ans lui a transmis sa future passion des trains en lui faisant découvrir les spots proches de chez lui.

« Je n’ai pas envie de travailler dans le monde ferroviaire, car je ne suis pas passionné par les trains en général mais bien uniquement des ambiances bien précises que peu de gens connaissent. » Foucault Le Chatelier

Il y a aussi une histoire de famille : « Mon grand père qui voulait entrer à la SNCF dans les années 1940, mais la guerre en a décidé autrement » Foucault Le Chatelier. Son père est aussi très passionné par les trains, mais ne parvient pas à égaler le niveau de passion de son père.


Progressivement son style devient plus artistique avec des cadrages plus travaillés. Ce qui n’était à la base qu’un simple souvenir de ces trains du passé a progressivement pris une tournure artistique. Le résultat est époustouflant en voyant ces monstres métalliques froids auxquels la photographie exprime une sensibilité.

« Petit à petit, mon style de photographie s’est naturellement tourné vers des angles de vue plus artistiques. » Foucault Le Chatelier

« J’ai réellement pris conscience que le matériel que j’aime commençait à partir en masse pour la ferraille. J’ai voulu les prendre en photo avec mon iPhone pour garder un simple souvenir personnel » Foucault Le Chatelier

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFoucaultLC%2Fposts%2F1794599140631725&width=500

Concernant la technique, toutes les photos sont prises avec un iPhone. L’iPhone permet d’accéder à un matériel pratique et évite d’investir dans un appareil photo couteux. Le résultat reste époustouflant. « Mon unique but était de prendre 100% de mes photos avec mon iPhone. » Foucault Le Chatelier
Foucault s’est vite fait remarqué dans le petit monde des ferrovipathes, comprenez « fans de trains ». D’ailleurs, l’une des revues de référence de ce milieu, « La vie du rail » lui a consacré un article, de là est née une notoriété sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFoucaultLC%2Fposts%2F1825012664257039&width=500

« Le résultat était là, même si les cadrages n’étaient pas incroyables à mes débuts. C’est en regardant le travail des autres et en acceptant la critique intelligente que l’on progresse. » Foucault Le Chatelier

Aujourd’hui Foucault n’a pas renoncé à son iPhone mais a pour projet d’exposer ses photos et de progresser dans le rendu. Concernant les ambiances Foucault est nostalgique des heures de gloire du train en France, dans une période où les fermetures de lignes sont fréquentes.

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFoucaultLC%2Fposts%2F1713319018759738&width=500

« J’essaie dans mes photos de recréer les ambiances présentes dans le passé, comme une vieille locomotive garée sur une voie dans un dépôt. Je suis très nostalgique des “belles années” ou le train en France était en bonne santé. Mon rêve serait que tout ce beau monde reparte comme dans les années 70. » Foucault Le Chatelier

Les proches de Foucault l’accompagnent dans sa passion. Sa famille fait parti de ses premiers soutiens mais il y a aussi d’anciens camarades de classe ou des amoureux du rail. Tous l’encouragent à continuer et le félicitent pour la qualité de son travail. Sa petite sœur connait même par cœur les noms techniques de certains trains.

« Il y a même parfois des remarques qui viennent de personnes complètement improbable, comme des vieilles connaissances, des camarades de classe quand j’étais en 6e et que j’ai perdu de vue entre temps. Je les retrouve par hasard, ils me parlent de mes photos et me disent de continuer, ça me fait vraiment plaisir ! » Foucault Le Chatelier

Vous pouvez retrouver le travail de Foucault sur Instagram « foucault.lc » et sur Facebook sur la page « Traverse de choc ».

Adrien Cané

Crédit photo : Foucault Le Chatelier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s