Petit tour à Pékin

Capitale de la Chine, la ville de Pékin est très importante culturellement. De la Cité Interdite au Palais d’été des empereurs, elle vous transporte dans un autre univers où savent se conjuguer modernité et tradition.

Visites :

Si la Cité Interdite est le monument le plus connu, il est bien plus impressionnant et agréable de visiter le Palais d’été. Il y a bien moins de monde, et même s’il faut de la détermination pour grimper tout les escaliers, l’arrivée sur l’immense lac en vaut la chandelle. Prenez un pédalo et baladez vous sur l’immense étendue d’eau pour vous rafraîchir un peu après vos efforts. Comme de nombreux monuments à Pékin, le centre du Palais d’été est composé de nombreux bâtiments répartis dans un immense parc que vous pouvez visiter à votre gré.

 

 

39273625_287263165384602_9041710833087807488_n
La cité interdite et sa foule

Point négatif : Chose particulièrement flagrante à la Cité interdite mais que l’on retrouve partout, il n’est pas possible de rentrer dans les bâtiments. Au mieux est aménagé une barrière devant une porte ouverte où s’agglutinent les visiteurs pour prendre une photo d’un intérieur trop sombre. Il est alors impossible d’apprécier le décor intérieur et l’ameublement des bâtiments dont on ne voit rien et cela tend à réduire la visite de la Cité interdite à une succession de bâtiments.

Entre la Place Tiananmen et la Cité interdite, passez par le parc de Zhongshan, entrée à quelques centimes d’euros vous pourrez vous baladez tranquillement et loin des touristes pour quelques temps dans ce beau parc.

 

 

 

800px-Yonghe_Temple3

source : wikipédia

 

Le temple Lama est encore actif spirituellement, de l’encens est donné gratuitement à l’entrée et la majorité des visiteurs le brûlent pour prier. Faute d’être guidé dans ce rituel bouddhiste, il est préférable de s’abstenir. Ce temple est en fait une accumulation de bâtiments dédiés à différentes divinités. L’un d’eux est exceptionnel car abrite la plus grande statue faite en un seul arbre de santal blanc d’une hauteur de 26m. Il est impressionnant de voir les statues habillées et entretenues dans ce lieu de culte, présentant une foi peu connue hors des vitrines muséales auquel le monde occidental est habitué.

Pour visiter la grande muraille, il est conseillé de prévoir sa sortie en fonction du temps. En juillet, le climat est chaud et humide et il est possible de se retrouver avec un brouillard qui bouche tout panorama. L’avantage de ce temps est qu’il rend moins rude une montée assez ardue. Il existe plusieurs sections du mur que l’on peut visiter. Celle de Mutianyu propose des télésièges et une descente sur un toboggan, chose apparemment très divertissante à faire. Si vous passez avec des agences de voyages vous pouvez dormir sur la grande muraille, vue époustouflante assurée.

39261765_450128388728731_8478905916417114112_n

La grande muraille dans le brouillard

 

La nourriture

Si l’on va en Chine, il est essentiel d’ouvrir sa curiosité gustative et d’oublier toute nourriture de restaurant « chinois » à emporter. Vous pourrez vous balader au marché de Wangfujing pour tester les scorpions, blattes pour les plus aventuriers ou des brochettes de fruits enrobées de sucre si vous vous sentez plus timide.

37488332_1899311656801141_3864043640825315328_nDe nombreux restaurants préparent le canard laqué, choisissez en un réputé mais pas hors de prix. Ce plat est absolument délicieux, prenez une crêpe fine, plongez le morceau de viande dans la sauce, rajoutez des assortiments, fermez et dégustez. Puis prenez seulement la peau pour le tremper dans du sucre. C’est délicieux.

Du ventre de porc au raviolis et beignets il y a de quoi se régaler. Seul point dérangeant, il est très difficile de commander de la nourriture quand on ne parle pas chinois. Si vous avez des plats présentés devant vous ou des photos vous pouvez pointer et dire « zhé ge » ce qui veut dire « ceci ». Sinon, il est conseillé de se laisser guider par quelqu’un qui saura commander de bonnes choses et en chinois.

L’eau est chaude, si vous en voulez froide, réclamez qu’ils ajoutent des glaçons ou commandez auparavant un bubble tea ou jus de fruit dont une variété est vendue dans des stands et que vous pouvez amener dans les restaurants.

Soyez curieux, goûtez de tout !

Sortir de Pékin :

39171331_257861045050013_1189053118847909888_n
Tianjin de nuit

Que vous alliez voir l’armée de terre cuite à Xi’an, visiter Shanghai ou Tianjin avec le bullet train, passez avec une agence de voyage ou accompagné de quelqu’un parlant chinois. Comprenez que la majorité des touristes en Chine, sont chinois et visitent leur pays. Que vous soyez occidental ou d’origine africaine vous allez être source de curiosité. Sur les lieux les plus touristiques vous serez pris en photo, soit on vous le demandera, soit elles sont prises sans votre accord. Souriez, ça ne coûte rien.

Les musées

Attention ils ferment tôt, si vous prenez du temps à bien visiter, il faut bien s’organiser.

Les explications générales sont en anglais mais comme beaucoup de musées dans le monde les objets en eux-même peuvent manquer d’explications. Par exemple, c’est en s’attardant sur les cartels que l’on remarque que nombreux objets proviennent de la tombe de Fu Hao, sépulture très connue dans l’histoire de l’art chinois mais dont le musée ne propose pas d’explications.

En plus

Baladez vous dans les différents marchés de Pékin, marchandage conseillé. Soie, perles, thé sont à découvrir sur place. Le marché du thé est une rue accueillant de nombreuses échoppes où l’on vous fera déguster les thés avant que vous ne les achetiez.

Pour les perles, allez au marché de Hongqiao, juste à côté du temple du Ciel. Le marché est en réalité une grande galerie marchande où trois étages sont dédiés aux perles, plus vous montez, plus la qualité et le prix augmente. Sur place se trouve aussi des écharpes de soies, des bagages, des souvenirs et bien d’autres. Les vendeurs vous interpellent à tout va, faites attention, les prix montent lorsqu’on est occidental.

Le 798 Art District est installé autour d’une ancienne usine, consacré essentiellement aux galeries d’art contemporains, le quartier s’est développé offrant de nombreuses échoppes et un lieu où se détendre très agréable. Les galeries présentent de belles oeuvres qu’il est fascinant de découvrir lors de ses déambulations.

 

 

 

Dans le centre de Pékin se trouvent les hutong, anciennes habitations traditionnelles. Majoritairement détruites par l’expansion de la ville moderne, il est possible d’en visiter, de nombreux guides vous invitent à faire certains parcours où vous pouvez juste vous promenez auprès de ces rues étroites.

39303895_459338321233772_713863971647520768_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s